Facturation des heures de vol : Différence entre versions

Aller à : navigation, rechercher
(Fonctionnement des variables associées aux formules de facturation)
(Aucune différence)

Version du 4 juin 2013 à 13:45

Présentation

Cette page présente le module de facturation des heures de vols.

Fonctionnement des variables associées aux formules de facturation

Voici comment on procède pour configurer la notion de variable-formule dans le gestionnaire de facturation des heures :

  • On va dans le menu Ventes > Tarification des heures. On obtient le tableau qui liste toutes les règles de facturation.
  • On choisit une des règles. Par exemple, la première en haut de la liste et on l'édite.
  • Dans le champ Nom de variable associé à la formule, on va mettre XYZ et on valide le formulaire.
  • On choisit une autre règle. En particulier, une règle qui va se déclencher avec la première règle lors de la saisie d'une fermeture de vol.
  • On l'édite. Dans le champ Nom de variable associé à la formule, on laisse cela vide. Dans le champ formule, on l'édite pour rajouter la variable associée à la première formule.
    • Par exemple, avant on a : $a/200*%DURATION/600
    • Après, on aura : $a/200*%DURATION/600+@XYZ
    • L'utilisation d'une variable associée à une formule se fait en le précédant d'un @.
  • Cocher Formule seulement si on ne veut pas que la règle génère des entrées comptables. Cela est pratique pour créer des valeurs de variable-formule intermédiaire.
  • Associer la règle à un champ additionnel de catégorie Entrée comptable ou à aucun champ.
  • Puis on teste une saisie de vol.


Voici comment on procède techniquement du côté de l'application pour tarifier :

  • On va chercher toutes les règles de tarification dont les critères correspondent pour le vol saisie et qui sont applicables à celui-ci. Par exemple, on va trouver deux règles.
  • On récupère la première règle pour analyser la formule de tarification. On remarque qu'une variable (@XYZ) est associée à la formule de la règle alors on lance le calcul de la formule de tarification qui donnera 66,50. Ensuite, on stocke en mémoire que la variable @XYZ vaut 66,50.
  • On récupère la seconde règle pour analyser la formule de tarification. On remarque qu'il n'existe pas de variable associée à la formule.
  • Vu qu'on a trouvé la variable @XYZ dans la formule, on va récupérer sa valeur qui a été mise en mémoire puis on remplace @XYZ par cette valeur, ici 66,50 même si les domaines d'application de la première règle de tarification diffèrent de la seconde.
  • Ensuite, on lance le calcul de la formule de tarification qui donnera 100+66,50.
  • Dans le cas où dans la première règle, il n'y avait pas de variable associé à la formule. Au niveau de la seconde règle, la variable @XYZ serait remplacée par 0 car elle n'était pas stockée en mémoire.
  • Dans le cas où une règle de tarification a été associée à un champ additionnel :
    • Le champ additionnel prendra comme valeur le résultat de la formule.
    • Si plusieurs formules ont été appliquées pour le même champ additionnel alors c'est la dernière formules qui sera prise en compte.
    • Lors de la génération des entrées comptables par le moteur, les champs additionnels vont être associés à ces entrées comptables.

Exemple d'application et de non-application

Voici un exemple de liste règles de tarification :

Formule Variable Nom de la règle Ressources concernées Types de vol concernés Compte à débiter Compte à créditer
50 X Règle 1 Aéronef F-GAX Local Pilote Aéronef F-GAX
@X+100 Règle 2 Aéronef F-GAX Instruction Pilote Aéronef F-GAX
@X+150 Règle 3 Aéronef F-TYH Local Pilote Aéronef F-TYH

Saisie de vol avec comme types "Local" + "Instruction" et ressource "Aéronef F-GAX"

Dans cet exemple, les deux règles qui vont s'appliquer sont : 1 et 2.

Au niveau du calcul du coût de vol, cela va procéder ainsi :

  1. On récupère la règle 1, la formule donne 50
  2. Le compte Pilote est débité de 50 puis le compte Aéronef F-GAX est crédité de 50 conformément à la règle 1
  3. On stocke en mémoire 50 dans la variable X
  4. On récupère la règle 2, la formule va donner X+100 soit 50+100
  5. Le compte Pilote est débit de 150 puis le compte Aéronef F-GAX est crédité de 150 conformément à la règle 2

Saisie de vol avec comme type "Instruction" et ressource "Aéronef F-GAX"

Dans cet exemple, seulement la règle 2 va être appliquée.

Au niveau du calcul du coût de vol, cela va procéder ainsi :

  1. On récupère la règle 2, la formule va donner donner X+100 soit 0+100 vu qu'il n'y a pas eu de stocké en mémoire de la variable X et que la règle 1 n'est pas applicable
  2. Le compte Pilote est débité de 100 puis le compte Aéronef F-GAX est crédité de 100 conformément à la règle 2

Saisie de vol avec comme type "Instruction" et ressource "Aéronef F-TYH"

Dans cet exemple, la règle 3 ne va seulement s'appliquer.

Au niveau du calcul du coût de vol, cela va procéder ainsi :

  1. On récupère la règle 3, la formule va donner donner X+150 soit 0+150 vu qu'il n'y a pas eu de stocké en mémoire de la variable X
  2. Le compte Pilote est débité de 150 puis le compte Aéronef F-TYH est crédité de 150 conformément à la règle 3